Un intérieur sans COV

Article

« Matériaux sans COV », « indice A+ », « écolabel »,… Des dénominations auxquelles on ne prête pas forcément attention ou auxquelles on se fie sans réellement savoir ce qu’elles signifient.
Dans ce post je vais parler des COV et de l’importance de les prendre en compte.

Les Composés Organiques Volatils, dits COV, regroupent plusieurs milliers de composés. Ils peuvent être d’origine naturelle ou d’origine anthropogénique (dus à l’activité humaine.) On les retrouve partout autour de nous, en proportions différentes.
Ceux qui nous intéressent ici, sont les COV émis par les produits que nous utilisons dans nos maisons.

Pourquoi se soucier des COV présents dans nos peintures et nos vernis ?

Les COV peuvent avoir un impact sur l’environnement mais aussi sur notre santé.
Les vapeurs que dégagent les produits contenant du COV participent au réchauffement de la planète. En les utilisant dans nos maisons, nous exposons notre propre famille à des substances nocives qui peuvent nuire à sa santé. Certains COV peuvent provoquer des irritations ou des maux de tête, et d’autres, des cancers. Ils ont des effets irréversibles sur notre capacité respiratoire et olfactive.
C’est leur évaporation et leur quantité abondante qui fait leur dangerosité, ils s’échappent des matériaux qui en contiennent pour se répandre dans l’air ambiant de la pièce, ainsi l’atmosphère devient très polluée, d’où l’intérêt d’aérer lors de leur utilisation. Évidemment, ce n’est pas suffisant. Une maison neuve ou venant d’être rénover avec des peintures classiques sera surchargée en COV pendant plusieurs semaines.
En décoration, on retrouve des COV nocifs dans tout panneaux de bois contenant des colles, dans les peintures industrielles, les tapisseries, les vernis, les moquettes, les tissus d’ameublement…
La réglementation européenne sur les COV (Directive COV 2007/2010) a défini un taux de COV inférieur à 30 g/litre pour les peintures murales. Un taux qui n’est encore pas sans conséquences.


Il existe aujourd’hui des alternatives qui minimisent l’impact sur l’environnement et notre santé. Des peintures sont qualifiées sans COV. Cela signifie qu’elles présentent moins de 5g de COV par litre. Il est important de se tourner vers ce genre de produit qui sont de plus en plus répandus en France.

par Claire Malzac

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s